Le conflit social gronde dans les plantations de Vincent Bolloré

29/08/2016 16:14
Bolloré est actionnaire d’immenses exploitations d’huile de palme au Cameroun. Syndicalistes et ONG luttent pour améliorer les conditions de travail très difficiles des ouvriers et faire comprendre au magnat breton qu’il ne peut “continuer à agir sur le modèle des années 1930”.

 

Des hommes cueillent des noix de palme à l’aide de longues perches qui semblent si lourdes. La sueur perle sur leur front. Ils décrivent leur travail difficile pour un salaire très faible. Certains sont très jeunes et l’un d’entre eux assure avoir seulement 14 ans. Un homme ramasse des noix en tongs. Ils expliquent qu’ils doivent se procurer eux-mêmes leur équipement. Un autre montre ses gants troués et ses mains abîmées à la caméra.  Il dit : “On dirait que nous sommes des animaux de brousse… C’est comme si on n’était pas humains.”

C’étaient peut-être là les images les plus fortes du reportage de Complément d’enquête consacré à Vincent Bolloré, diffusé en avril dernier (puis rediffusé en juillet) sur France 2.  Des images tournées au Cameroun, dans les plantations de la Socapalm, une société de production d’huile de palme détenue par le groupe belge Socfin. Bolloré en est actionnaire à hauteur de 38,75 %.

 

Source et article complet : http://www.lesinrocks.com/2016/08/27/actualite/conflit-social-gronde-plantations-de-vincent-bollore-11859400/