Interview du maire de Bourges dans le Berry - « Où en est-on dans le dossier de la Maison de la Culture ? »

05/09/2015 12:20

Voici le passage de l’article publié le samedi 5 septembre 2015, qui nous concerne directement (Collectif Luttes Séraucourt), bien que le reste de l’article également, entant que citoyens responsables et contribuables :

Où en est-on dans le dossier de la Maison de la Culture ?

Il y a actuellement un appel déposé contre l'arrêté préfectoral d'abattage des arbres de la place Séraucourt qui bloque la situation. Une chose est en tout cas certaine : il faut une Maison de la Culture à Bourges. Nous avons l'engagement de l'ensemble des partenaires publics même si le conseil départemental a souhaité décaler un peu sa décision. On travaille toujours sur le financement privé avec plusieurs sollicitations d'entreprises. Les services ont travaillé durant l'été sur la viabilité du projet présenté par le collectif Séraucourt visant à reconstruire sur site. Je suis ouvert à toute proposition lumineuse qui permettrait de faire une Maison de la Culture sur le site actuel en respectant le cahier des charges. Mais attention, il faudra alors y intégrer tous les coûts engendrés jusqu'à présent.

Et je veux tout de même dire que faire appel de la décision de la préfète c'est très bien, cela fait durer le projet, mais la conséquence c'est que l'on augmente le coût global avec le risque que l'on dise finalement que l'on ne peut plus faire la Maison de la Culture ! C'est cela qui est complètement incohérent : les mêmes qui nous disent « on veut une Maison de la Culture » font en sorte d'apporter des éléments pour plomber le projet.

Article complet ici : http://www.leberry.fr/cher/actualite/pays/bourges-et-environ/2015/09/05/le-maire-de-bourges-pascal-blanc-udi-evoque-les-difficultes-financieres-de-la-municipalite_11571570.html

 

Peut être faudrait il rappeler au Bèèèrrriiii (puisqu'on communique pas assez !), que Pascal Blanc était en poste comme adjoint aux travaux sous Serge Lepeletier (ancien maire de Bourges), qu’il sait ce qu’ont coûté les travaux de démolitions fouilles ect... sur le site historique de la Maison de la Culture de Bourges, pour le premier projet de réhabilitation, abandonné après avoir démoli en partie le bâtiment.

Que Pascal Blanc connaissait le deuxième projet (qui n’est pas une maison de la culture) avant d'être en charge des affaires, comme il dit, et que c'est leur projet qui va endetter encore plus la ville, avec les conséquences que cela implique (destruction du jardin arboré de Séraucourt, disparition de l’aire de stationnement des campings cars, ...).

Leur projet est mauvais, coûteux, énergivore, et sans intérêt pour le petit peuple que nous sommes, alors oui on plombe son projet et nous proposons une alternative ! La réhabilitation in situ de la M.C.B. Vous aurez tous les détails de cette affaire très bientôt. (aspect économique, financier, technique, culturel et environnemental).