Escroquerie politique

21/08/2015 18:03

Le gouvernement d’Alexis Tsipras vient de démissionner au soir du jeudi 20 août. Les élections législatives anticipées auront lieu le 20 septembre prochain. C’est très probablement le dernier acte de l’escroquerie politique SYRIZA... primitif ; du temps d’avant, et en premier lieu de son équipe dirigeante-dirigée. Dans son allocution radiotélévisée, le Premier ministre du mémorandum III s’est justifié avec maladresse, s’accrochant à l’hybris, mensonge après mensonge. Piètre spectacle des temps modernes.

Alexis Tsipras a donc démissionné, après avoir fait exactement le contraire de ce qu’il prétendait accomplir devant la nouvelle situation méta-démocratique, instaurée par la gouvernance par la dette en 2010. Une décision qui s’imposait, tout d'abord parce que le gouvernement avait perdu sa majorité à la Chambre, situation il faut dire insoluble autrement, et d'autre part, parce qu’il n'avait plus aucune légitimité démocratique pour mettre en œuvre un programme sur lequel... il n'a pas été élu. Sauf que la légitimé démocratique est désormais le dernier des soucis pour les politiciens... arrivés à maturation de SYRIZA II. Le mémorandum est passé par là.

Source et article complet sur : http://www.greekcrisis.fr/2015/08/Fr0459.html