Collectif STOP LINKY 18

Collectif STOP LINKY 18

Mercredi 6 Décembre 2017 - Réunion du collectif « Stop Linky 18 »

Mercredi 6 Décembre 2017 - Réunion du collectif « Stop Linky 18 »

Le collectif STOP LINKY 18 vous invite à participer à sa troisième réunion, qui se tiendra à Bourges.

Le lieu : L'OASIS 121 (à côté de la Biocoop) 121 Boulevard de l'Avenir, Bourges.
L'horaire : 20h
Contact : stop.linky.18@gmail.com

Merci d'éteindre vos portables, des personnes électro-sensibles participent à cette réunion.

 

 

 

Compte-rendu de la réunion du collectif « Stop Linky 18 »

 

A ki-6-col on soutient les actions entreprises par d’autres.

On était présent à la dernière réunion du collectif STOP LINKY 18, notre compte-rendu :

Mercredi 8 novembre 2017, nous étions une quarantaine de personnes présentes à ce deuxième rendez-vous du collectif STOP LINKY 18 à l’auberge de jeunesse de Vierzon.
Tous très déterminés dans notre opposition à ces nouveaux compteurs dit « intelligents » (ils transmettent les données de consommation à distance sans qu’une intervention humaine de relevage ne soit plus nécessaire, d’où leur nom).
Certains courageux, c’est pour vous dire ! étaient venus de l’autre bout du département – Sidiailles pour les plus éloignés.

Oppositions aux inconvénients et nuisances générées par ces nouveaux appareils et fondées sur le manque de transparence et la brutalité avec lesquelles ENEDIS, filiale d’ERDF détenant toutes prérogatives pour la distribution de l’électricité en France accomplit cette installation de masse – elle gère 95 % du réseau d’électricité.

Ces nuisances et désagréments majeurs pour l’usager rappelons-les :

  • Danger pour la santé par l’augmentation du volume d’ondes électromagnétiques baignant chaque foyer… on observe que de plus en plus de personnes deviennent électrosensibles,
  • Danger accrus à proximité des concentrateurs dû à la densité d’ondes électromagnétiques,
  • Coût accrus de l’accès au service de l’électricité par l’installation de compteur avec des puissances plus élevées – un ampérage plus fort – donc des abonnements plus chers,
  • Dysfonctionnement avéré des appareils électriques dans la maison, coupures de courants plus fréquentes,
  • BIG DATA, recueil de données d’habitude de consommation qu’ENEDIS revend sensuite à des annonceurs aussi divers que variés sans l’autorisation de l’usager qui sera par exemple ensuite soumis au flot d’appels téléphoniques publicitaires pour – que sais-je - de nouveaux appareils électroménagers. Cette espionnage de vos habitudes de consommation se fait par le biais des courants porteurs d’ondes électromagnétiques (les CPL : Courants Porteurs en Ligne) qui parcourent tout votre réseau en permanence,
  • Catastrophe écologique que constitue la mise à la benne des compteurs électriques actuels qui sont en parfait état de marche : cette opération constitue donc un immense gâchis ! c’est 35 000 000 de compteurs qu’ENEDIS va « foutre en l’air » pour accomplir cette pseudo révolution technologique ; le changement, confié à un sous-traitant, le coût pour ENEDIS étant de 240 euros par compteur sans qu’aucune mesure de recyclage ou de traitement des anciens appareils ait été prévue,
  • Coupure à distance sans avertissement puisque ENEDIS peut quand bon lui semble vous « couper le jus »… mieux vaut ne pas avoir de litige avec eux – sans parler de la trève hivernale pour les plus démunis qui peut être remise en question.
  • Manque d’information et incitation forcée à l’installation puisqu’on ne nous donne pas le choix.

Un couple présent autour de la table témoigne qu’ENEDIS a répondu négativement à leur courrier de refus du Linky alors que le monsieur porte un stimulateur cardiaque indiquant juste « qu’il n’y avait aucun danger ».

C’est tout le contraire, il y a de quoi se sentir en danger !

Après un tour de table où ces inconvénients ont tous été rappelés, alimentant abondamment les interventions et témoignages des uns et des autres, il a été fait un point sur les actions déjà effectuées et les actions à prévoir :

Les autres collectifs dans la région ont été contactés sans grand succès, seul le collectif Sud-Touraine s’est montré prêt à nous rencontrer… Certains groupes se sont montés en association pour mener plus facilement des actions sur le plan juridique.

Se fixer des axes d’actions :

STRUCTURER NOTRE COLLECTIF

  • mise en place d’une liste de diffusion par mails – on a recensé les adresses mail des participants,
  • création d’une adresse mail dédiée : stop.linky.18@gmail.com
  • prochaine réunion à Bourges en décembre (date et lieu à communiquer)


CONTACTER LES ÉLUS

  • contacter les élus et recenser les actions des municipalités opposées au Linky.
  • Les initiatives connues dans le Cher :

Mme Hue, Mairesse de Montlouis (à côté de Lignières) en conseil municipal aurait pris un arrêté dans ce sens - la contacter.

La députée de la circonscription de Vierzon , Mme Essayan, qui a été contactée n’a pas vraiment semblé intéressée.

A Blet, la mairie s’était apparemment opposée à l’installation du Linky mais le Préfet serait intervenu pour casser cette décision.


Cette démarche est justifiée car, rappelons-le, les compteurs électriques appartiennent à la commune et non à ENEDIS.

Pour faciliter cette démarche on peut utiliser un modèle de courrier disponible sur le site de Stéphane Lhomme - qui était venu faire un exposé sur le Linky à Vierzon le 16 juin dernier.
Le lien vers son site : http://refus.linky.gazpar.free.fr/

Les uns les autres peuvent agir dans leur commune. Le mieux est même de rencontrer les élus.

  • élaboration d’un argumentaire à destination des élus.


INFORMER NOS CONCITOYENS

  • lettre de diffusion à créer pour informer de l’avancée de notre action, documentation à élaborer pour informer la population,
  • centraliser ces documents ressources sur un site internet : Ki-6-col se propose de créer une page dédiée à l’opposition au Linky sur son site et sa page Facebook.
  • mettre en place des réunions publiques.


POUR AGIR IMMÉDIATEMENT
pétitions nationales en ligne : https://stoplinkynonmerci.org/?-Petitions-

s’informer, en plus du site de Stéphane Lhomme référencé ci-dessus,
PRIARTEM : http://www.priartem.fr/Dossier-Linky.html
et http://stoplinky-france.webnode.fr/

… et localement :
http://www.gilblog.fr/vu_sur_le_web/linky-faut-il-etre-pour-ou.html
Ainsi que ehsducher@gmail.com (les personnes électrosensibles)


Linky ne fait pas le lien, Linky est malsain.

stop.linky.18@gmail.com

 

 

Mercredi 8 Novembre 2017 - Réunion du collectif « Stop Linky 18 »

Suite à la réunion du 10 octobre, Il a été décidé de créer un collectif « Stop Linky 18 », prochaine réunion de travail ;

Le 10 octobre à Vierzon, il a été décidé la mise en place d’un groupe anti-Linky dans le Cher. 3 axes ont été définis :

  • contact avec les collectifs déjà existants
  • information de la population
  • rencontre avec les autorités municipales.

 

Une prochaine réunion est décidée pour le mercredi 8 novembre, à 19h, à l’Auberge de Jeunesse de Vierzon.

 

 

Mardi 10 Octobre 2017 - Réunion pour la mise en place d'un groupe anti-Linky dans le Cher

Le dernier café repaire (du 16 juin) était consacré à la critique du compteur Linky et des autres compteurs communicants (eau, gaz) qui sont installés dans les logements.

Une centaine de personnes y ont participé. Suite au débat, quelques-uns ont eu l'idée de créer un groupe local pour fédérer les opposants à ces compteurs.

Comment le mettre en place concrètement ?

Une réunion de travail est proposée mardi 10 octobre à l'auberge de jeunesse de Vierzon (1 place François Mitterrand), à 19h.

Tous ceux qui sont désireux de créer ce collectif sont invités à y prendre part.

Il faudra suffisamment de bonnes volontés pour faire vivre un tel collectif, avec toutes les tâches que cela suppose : coordonner les opposants et se soutenir mutuellement, solliciter les élus pour qu'ils délibèrent contre le Linky en conseil municipal, informer la population sur les méfaits des compteurs communicants...

Beaucoup de groupes anti-Linky existent à travers la France, à nous de nous prendre en main pour en organiser un dans le Cher !

Mardi 10 Octobre 2017 - Réunion pour la mise en place d'un groupe anti-Linky dans le Cher
19h à l'auberge de jeunesse de Vierzon (1 place François Mitterrand).

 

 

Collectif STOP LINKY 18 : stop.linky.18@gmail.com