Un village de vacances abandonné accueille les réfugiés

15/05/2016 10:52

Un complexe touristique du Péloponnèse à l'arrêt à cause de la crise grecque, s'est converti en camp pour 341 Syriens.

Dans ce village de vacances du Péloponnèse mis à disposition des réfugiés syriens par le maire de Kyllini, médecin syrien naturalisé grec il y a des années, les réfugiés revivent.

Nouveaux habitants de cette station balnéaire, le LM Village, marquée par la crise économique grecque, ils s'estiment chanceux.

Wis Najjar revient d'Idomeni, tout au nord du pays, où 10'000 migrants campent dans des condition sordides en attendant une hypothétique ouverture de la frontière macédonienne, close depuis fin février.

«J'y ai passé deux semaines sous la tente, dans l'eau». Six cents kilomètres plus bas, il trouve que «tout ici est très agréable. Les gens d'ici nous aident, même s'ils sont dans le besoin eux-mêmes», remarque ce technicien d'Alep, âgé de 53 ans.

Le LM Village appartient en partie à la municipalité de Kyllini, à quelque 280 kilomètres à l'ouest d'Athènes, dirigée par Nampil Morant, un médecin d'Alep. Il y vit depuis 25 ans, et c'est le premier naturalisé d'origine syrienne élu en Grèce.

«C'est le moins que je pouvais faire pour les réfugiés syriens», remarque le maire de 53 ans, élu en 2014 après trois mandats de conseiller municipal.

 

Source et article complet : http://www.lematin.ch/monde/Un-village-de-vacances-abandonne-accueille-les-refugies/story/28740815