Un bérrichon fait la grève de la faim - Mille Vaches

15/09/2014 18:14

Notre camarade Guy est actuellement à la ferme des Mille vaches à Ducrat, et à commencé une grève de la faim.

 

Mille Vaches : en grève de la faim pour protester

Les opposants continuent de bloquer l’entrée de l’exploitation, pour protester contre l’arrivée des 150 premiers animaux. Un homme a débuté une grève de la faim.

P1050623.JPG

Barrières, banderoles et barbecue. Les opposants à la ferme des Mille vaches, à Drucat, près d’Abbeville (80), sont plus que jamais déterminés à poursuivre le combat. Depuis samedi matin, militants de l’association Novissen et de la Confédération paysanne se succèdent pour maintenir un barrage filtrant à l’entrée du chemin menant au site, de jour comme de nuit. Ils n’ont pu empêcher l’arrivée des 150 premières bêtes, dans la nuit du vendredi 12 au samedi 13 septembre, vers 4 heures du matin (notre édition d’hier). «  Un coup de force, une provocation  », dénoncent-ils. Mais ils entendent désormais bloquer l’entrée de nouvelles bétaillères, et surtout des camions qui viendront chercher le lait. Au plus tard mardi matin, calcule Antoine Jean, agriculteur du Nord et membre de la Conf’. «  La première traite a eu lieu samedi matin. Il faut au maximum six traites pour que le lait soit encore commercialisable  », explique-t-il. Ensuite, la production sera perdue. Un manque à gagner, espèrent-ils, pour le porteur du projet, Michel Ramery.

Les manifestants ont reçu hier matin, dimanche, le soutien de manifestants aguerris : Guy et Dominique Delort, venus du Berry. Ils se présentent comme des «  militants activistes  » de longue date, non-violents, compagnons de l’Arche de Lanza del Vasto (un disciple de Gandhi). Ils sont faucheurs volontaires, au côté de José Bové, et participent à la lutte contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. «  Dès qu’il y a une injustice quelque part, on y va.  » Guy Delort affirme avoir engagé «  une grève de la faim, pour une durée indéterminée  », afin de protester contre la ferme des Mille vaches. «  J’ai envoyé un courriel à la préfète de la Somme pour lui exposer mes raisons, explique-t-il. Le monde de M. Ramery ne me plaît pas du tout.  » Guy Delort assure au passage qu’il a déjà mené ce genre d’action : «  18 jours de grève de la faim pour obtenir un moratoire sur les OGM.  » Façon de faire pression sur les autorités.

Les opposants réclament d’ailleurs une prise de position de la préfecture et des engagements écrits de Michel Ramery, le porteur du projet, sur 500 vaches laitières. Sinon, prévient Michel Kfoury, président de Novissen, le mouvement pourrait se durcir et le blocage devenir total.

X. T.

 

http://www.courrier-picard.fr/region/mille-vaches-en-greve-de-la-faim-pour-protester-ia0b0n435306