Quatre banques françaises contre les Sioux du Dakota, expulsés par Trump

31/03/2017 15:25

Ce 22 février, les forces de l’ordre ont procédé à l’évacuation du principal campement des Sioux et de leurs alliés qui s’opposaient encore à la construction de l’oléoduc Dakota Access, aux États-Unis. Les forces de l’ordre ont procédé à plusieurs arrestations et des incidents ont émaillé l’évacuation. Selon le compte-rendu du Guardian, deux mineurs auraient été victimes de brûlures graves suite à une explosion inexpliquée dans un tipi du camp.

 

L’oléoduc Dakota Access doit amener, sur plusieurs centaines de kilomètres, le pétrole de schiste extrait dans le Dakota du Nord vers l’Est des États-Unis. Une portion de cette infrastructure doit traverser, à proximité de la rivière Missouri, des terres ancestrales des Sioux, menaçant leurs sources d’eau potable. Après des mois de manifestations et d’occupation des terrains, l’administration Obama avait finalement bloqué le chantier et demander l’étude d’un tracé alternatif. Dès son arrivée à la Maison blanche, Donald Trump a cassé cette décision et ordonné la reprise rapide des travaux. Le nouveau président possède des actions dans Energy Transfer Partners (ETP), l’entreprise qui construit l’oléoduc, et compte parmi ses plus proches alliés un magnat du pétrole de schiste (lire notre article).

 

Les banques françaises débloquent des fonds supplémentaires

La lutte se poursuit sur le terrain juridique, les Sioux ont déposé un recours contre le décret de Donald Trump. Une autre bataille importante se déroule autour du financement du projet par plusieurs banques, invitées par les opposants à rompre leurs liens avec Energy Transfer Partners. Les pétitions ont reçu plus de 700 000 signatures. Plusieurs banques européennes sont concernées, dont les françaises BNP Paribas, Société générale, Natixis et le Crédit agricole.

 

Source et article complet : http://www.bastamag.net/Le-soutien-sans-failles-des-banques-francaises-a-l-oleoduc-impose-aux-Sioux-par

 

Tuer le serpent noir [Documentaire]

La lutte des indigènes à Standing Rock, contre la construction d’un pipeline.

Depuis plusieurs années,Submedia.tv s’est imposé sur l’internet subversif nord-américain avec ses émissions courtes, pédagogiques et drôles, couvrant les conflits de toutes sortes et partout sur le globe. Ce dimanche, ils lancent leur nouvelle formule : « Trouble ». Chaque mois, un nouveau documentaire vidéo proposant une analyse des luttes actuelles, de leurs tactiques et de leurs dynamiques. Des récits et des perspectives depuis l’intérieur des luttes afin de dissiper le brouillard de la désinformation qui obscurcit trop souvent notre compréhension du monde.

Le premier épisode est diffusé ce dimanche 26 mars : « Tuer le serpent noir : Derrière le rideau de la lutte contre le Pipeline au Dakota ». Par-delà le discours officiel autour du camp de Standing Rock, Sub.media s’intéresse aux dynamiques au sein du camp ainsi qu’aux sérieux désaccords quant aux tactiques à utiliser afin de stopper la construction du Dakota Access Pipeline (DAPL).

Lundimatin est heureux de mettre à disposition de ses lecteurs la version sous-titrée en français.

Trouble #1: Killing the Black Snake from sub.Media on Vimeo.