L’ancienne MCB transformée en centre de congrès ? On parie ?

10/07/2016 19:16

Après la tenue d’une réunion de travail salle du Moutet lundi 4 juillet, sur l’avenir du bâtiment historique de la Maison de la Culture, le journaliste du Berry Républicain questionne : “chère ex ­Macu, que vas­ tu devenir ? Un pôle homme­ animal (à re préciser), une maison de l’Europe et des cultu­res du monde, un centre de congrès (très prisé), un mu­sée de l’écologie et des luttes pour ’environnement, un espace bien ­être, un jardin botanique, un espace pour le bénévolat”? C’est à lire dans l’édition du mardi 5 juillet.

Le journaliste n’a semble-t-il pas accordé d’importance à l’organisation de la séance, et notamment à la composition des groupes. Il y avait neuf tables avec à peu près six personnes, dont deux ou trois personnes invitées par la mairie : des “acteurs” du monde associatif, culturel et économique. Dommage, ça lui aurait donné une piste pour faire un pronostic…

Passons rapidement sur l’introduction de la séance organisée par la société de conseil en communication “Res publica”, et animée par Marie-Christine Bernard, une dame “genre animatrice télé”, dit un participant. Puis un architecte “conseil en équipement” présente le site sur lequel il travaille depuis un mois et demi. Sur l’écran se succèdent des plans et un film muet montrant les vestiges à l’abandon des locaux de l’ancienne MCB. Le cabinet de Conseil en équipement établira le cahier des charges du nouveau projet. Le bâtiment est très dégradé, dit-il, sa toiture est inscrite à l’inventaire des monuments historiques (seulement la toiture ?). Le projet s’inscrira sur quatre mille mètres carrés (4000 m2), Réactions dans la salle on entend “c’est énorme” et l’architecte déclare : “au niveau de l’ancien conservatoire toutes les cloisons peuvent sauter”. Ceux qui ont suivi le déroulement du feuilleton de la MCB auront remarqué cet aveu tardif que les surfaces du site permettaient de réaliser la MCB sur place… Passons. 

1-Réunion-projet-site-Macu

Puis, on distribue aux participants une liste de propositions (dans laquelle ne figurent ni Maison de la culture, ni Palais des congrès). Débats, échanges, chacun notera ses propositions personnelles, puis les fiches seront centralisées. À l’une des tables on parle du lien passé/avenir, de la vocation non commerciale du site qui devra être préservée, d’une orientation qui devrait conjuguer création culturelle et artistique, beaux arts et métiers d’art, résidence d’artistes, arts plastiques et arts vivants…… Arrive l’heure de relever les propositions et de faire une pause déjeuner.

Après la pause, le travail reprend. Puis on donne la parole aux participants. Et là, ça change un peu, voire beaucoup. On parle abondamment de l’économie “qui conditionne tout”, donc ce sera l’Europe, ou l’État ou la communauté d’agglomérations qui devra payer, disent certains “invités de la mairie”. On parle de partenariat public/privé, de tourisme d’affaires, de salle de congrès, on emploie aussi les mots magiques de “business plan”, cible, modèle économique, retombées économiques. On entend qu’on ne trouvera pas de financements pour un musée… mais qu’un centre des congrès obligerait à avoir des hôtels et des restaurants... On évoque un pôle musique lié au Printemps de Bourges avec des studios d’enregistrement, ou un espace musée (militaire et gastronomie). Le leit motiv de chacun de ces projets est qu’il serait lié à un centre de congrès. Le centre de congrès (une idée que caressait Serge Lepeltier dit-on), fait un grand retour, mais est-ce seulement un retour ? Faire un centre des congrès dans l’ancienne MCB et confier le reste à un hôtelier pour en faire un hôtel restaurant, c'était déjà un projet exposé en 2014 dans le magazine “L’hôtellerie", m’a indiqué un berruyer qui a des lectures éclectiques. Une participante annonce que la ville devra certainement vendre une partie des locaux pour financer le projet (question soulevée dans gilblog du 25 février 2013). Réactions indignées dans la salle….  

Comme chaque groupe de travail comprend au moins “un(e) invité(e)” du maire, l’idée de palais des congrès revient souvent et régulièrement comme proposition. Une “proposition” qui sera attribuée ensuite aux berruyers ?

On en saura plus en lisant les conclusions des autres séances de travail qui auront lieu à la rentrée, cet automne. Qui veut parier qu’un Centre de congrès, ou un Palais des congrès, sera dans le peloton de tête ?

 

> On peut voir le montage video officiel sur cette première séance de travail sur le site web de la municipalité (la deuxième photo vient de là). >>> Lien. 

 

source et article complet : http://www.gilblog.fr/culture--maison-de-la-cultu/lancienne-mcb-transformee.html