Expulsions forcées de migrants

12/07/2017 20:41

Depuis quelques jours, la préfecture qui a tous les droits d'accorder la possibilité à un demandeur d'asile de faire sa demande en France, applique avec zèle la procédure Dublin. Celle-ci permet à des pays de déporter des migrants vers le premier pays d'Europe traversé où leurs empreintes ont été prises (souvent de force). Ils sont ensuite obligés de faire leur demande d'asile dans ce pays là. Ainsi, elle a assigné à résidence plusieurs personnes très vulnérables (femmes isolées, personnes à bout psychologiquement) avant de les emmener de force en centre de rétention (en prison) et enfin de les déporter vers l'Italie.

Italie qui d'une part alerte l'Europe sur la situation humanité désastreuse des réfugiés sur son territoire, mais de l'autre accepte de prendre ces migrants pour empocher l'argent de l'Union Européenne. Tout cela pour ensuite laisser mourir des personnes déjà extrêmemement affectées par les traumatismes de leur pays d'origine ou liés à cet exil. A noter que parmi ces personnes déportées, il y a des francophones issus de pays anciennement colonisés par la France.

Ki6Col se joint au CODAC pour condamner fermement ces décisions irresponsables, tandis que l'Etat français manquait déjà à ses obligations légales à l'égard des personnes concernées.

Nous ferons notre possible pour dénoncer ces décisions ignobles, et la collaboration de certains fonctionnaires de l'Etat, ou même d'associations complices travaillant pour lui. Toute aide est bienvenue pour lutter contre le pouvoir en place, aussi indigne, raciste, prolophobe et misogyne qu'il a toujours été.

Si vous prenez l'avion et qu'un migrant se trouve déporté dans le même vol, vous avez le droit de refuser de vous asseoir et d'inciter d'autres passagers à le faire. Expliquez alors que vous vous rassoirez uniquement si le demandeur d'asile descend de l'avion où il a été monté de force. Cette pratique solidaire se multiplie et a montré son efficacité.

 

Lire l'appel à mettre fin au règlement Dublin sur http://www.stopdublin.fr/