Du remblai qu'ils disaient ! Du remblai ...

25/04/2017 15:51

Dans le Berry du jour, on apprend que les fouilles archéologiques sur les pentes de Séraucourt, ont mises à jour une découverte majeure !??

Du remblai qu'ils disaient ! Du remblai ... On ne pourrait rien découvrir sous le sol des pentes, ce n'était qu'un tas de terre constitué de gravas et de remblai, rien de bien interessant d'après les seigneurs de la ville et leurs si fidèles sbires !

 

Une découverte majeure. Les archéologues ont mis au jour une cave antique dans laquelle a été retrouvée une peinture représentant une divinité romaine.

«Une découverte exceptionnelle », dixit cette spécialiste des peintures murales romaines.

Bien plus qu'une cave antique retrouvée « dans un état remarquable », les archéologues de Séraucourt, site retenu pour bâtir la future Maison de la Culture, ont réalisé une découverte majeure : une peinture représentant une créature de la mythologie romaine. De 60 centimètres de haut sur 50 centimètres de large.

Sabine Groetembril et Jean-François Lefèvre, archéologues du Centre d'étude des peintures murales romaines (CEPMR) de Soissons (Aisne), à la renommée internationale, sont formels. « Il s'agit de la représentation d'un faune. Avec ses cornes et des feuilles sur la tête, des pattes de bouquetin, ce bâton dans la main et cette cape sur les épaules, cela ne fait aucun doute. »

Réalisée dans des tons ocre, vert et bleu, la peinture a été mise au jour dans l'une des niches de cette cave antique datant, selon Mélanie Fondrillon, responsable du chantier de fouilles, « de la fin du II e-début du III e siècle avant J.-C. ».

« Si ces peintures sont nombreuses du côté de Pompéi, en France, il s'agit de quelque chose de rare, très rare, reprend Sabine Groetembril. Il en existe sûrement d'autres, mais elles n'ont jamais été découvertes. En tout cas, je n'en ai pas le souvenir. »

Source et article complet : http://www.leberry.fr/bourges/loisirs/travaux-urbanisme/2017/04/25/une-decouverte-majeure-lors-des-fouilles-archeologiques-de-seraucourt_12377771.html

 

Bien sûr, tout cela n'arrêtera pas le chantier du Théâtre Dans l'Trou (No Future MCB) dont la pose de la première pierre est prévue début 2018. Ce ne sont pas quelques vieilles pierres, peintures et autres bibelots découverts sur place qui stopperont un projet aussi grandiose, fédérateur, lieu de culture par excellence... Non tous ces vestiges de notre patrimoine historique et culturel vont être entreposé dans les caves des musées de Bourges et de la municipalité, une reconstitution en 3D de la cave antique sera faite, génial merci la technologie !

 

Après avoir lancer le projet MCB2 qui ne rassemble pas les Berruyers, organiser une concertation citoyenne bidon sur le devenir du site historique de la MACU, pour nous reffourger un centre des congrès, voir une salle d'expo culturelle, oui y aura pas la place dans la future construction. Suite logique on enterre les découvertes faites sur le site avec l'aval de la DRAC, qui recevait le collectif Luttes Séraucourt en juillet 2015 en lui demandant de cesser ses actions d'information auprès de la population, de laisser faire le petit roi de Bourges et surtout de fermer nos geules... et ainsi peut être participer conjointement au projet de réhabilitation du site historique de la Maison de la Culture. Vous connaissez la suite, non ?! c'est ici !